Biographies > Jérôme Le Royer de la Dauversière

Jérôme Le RoyerLe livre Jérôme Le Royer de la Dauversière 1597-1659 écrit par soeur Bertille Beaulieu en 1994 est accessible sur ce site. Il s’agit d’une brève biographie du fondateur des  Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph, congrégation internationale dont une maison existe toujours à Saint-Basile, Nouveau-Brunswick.

 

415nC+BTloLLe père Henri Béchard, jésuite franco-américain, mit une quarantaine d’années à rédiger une biographie exhaustive de Jérôme Le Royer de la Dauversière, fondateur de Montréal et des Religieuses Hospitalières de St-Joseph.

Jérome Le Royer de la Dauversière: His Friends and Enemies qui compte 408 pages a été publié en 1991 par The Apostolate for Family Consecration, Bloomindale, Ohio, États-Unis.

Audacieuses entreprisesCe livre fut traduit en français par soeur Bertille Beaulieu et publié en 1992 sous le titre Les Audacieuses Entreprises de Le Royer de la Dauversière (Montréal, Editions du Méridien, 1992, 408 p.).  Religieuse hospitalière de Saint-Basile, Bertille Beaulieu était alors professeure à l’Université de Moncton, campus d’Edmundston, au Nouveau-Brunswick.

À la demande de soeur Denise Lafond, alors supérieure générale, soeur Bertille s’inspira des connaissances acquises par la traduction du livre du Père Béchard pour écrire une courte biographie du fondateur de la congrégation. Le livre Jérôme Le Royer de la Dauversière 1597-1659 reproduit sur ce site web fut publié en 1994.





Quoi de neuf?

Vie de Jérôme Le Royer en images

Afin de mieux faire connaître Jérôme Le Royer de la Dauversière et son oeuvre, nous avons reproduit une série de […]

Lire la suite...

Les véritables motifs à l’origine de Montréal

La conférence « Les Véritables Motifs de la création de Montréal », présentée au 5e Congrès de spiritualité  de l’École française, par Bertille […]

Lire la suite...

voltige autour des clochers

Voltige autour des clochers de l’Hôtel-Dieu et de l’église de Saint-Basile, Nouveau-Brunswick,  dans la vallée du Haut-Saint-Jean. Par François Foulem. […]

Lire la suite...