Blockhouse de Fort Kent (am_82)



am_82a[1]

Le Blockhouse ou fortin de Fort Kent fut construit en 1839 afin de protéger les intérêts américains dans l‘industrie forestière. Le nom de Kent fut donné à cet endroit en l’honneur d’Edward Kent, gouverneur du Maine à l’époque. Des militaires furent postés à Fort Kent pendant quelques années. En 1842, le traité Webster-Ashburton passé entre le Canada et les États-Unis fixait la rivière St-Jean, comme frontière internationale à partir de la rivière St-François jusqu’à Grand-Sault. Ainsi se terminait les disputes frontalières et la guerre sans effusion de sang de l’Aroostook. Abandonné, puis restauré et aménagé, le fort est un intéressant lieu historique et une attraction touristique. Photo vers 1930. Eastern Illustrating Co.